Motivation et discipline : Quel est le plus important pour atteindre ses objectifs ?

homme motivé et discipliné qui fait du sport

On entend ces mots partout. Discipline et motivation. Si tu suis un peu du contenu de développement personnel et de business sur YouTube ou sur les réseaux sociaux, tu les as certainement entendus des centaines de fois. Beaucoup disent que la motivation est primordiale pour réussir dans tes projets, d’autres disent que c’est la discipline qui te fera réussir, j’aimerais te donner mon point de vue là-dessus.

Cet article est inspiré d’une vidéo du podcasteur Matt Graham, un anglophone qui soulève des points hyper intéressants sur la manière d’aborder ta vie et tes projets. Si tu es à l’aise en anglais, je te conseille de jeter un œil à sa chaine YouTube à l’occasion.

Je t’ai aussi réalisé une vidéo de cet article sur ma chaine Youtube.

Alors c’est parti, prépare-toi un café, et voyons ensemble en quoi la motivation et la discipline peuvent t’aider à t’approcher le plus possible de tes objectifs.

Motivation et discipline : La volatilité de la motivation

Être motivé, c’est une émotion. C’est celle qui va te pousser à lancer un nouveau projet, celle qui va te mettre au sport ou qui va te permettre d’aller parler à cette fille qui te plait tant.

Tu peux être motivé parce que :

  • tu viens d’écouter une musique boostant.
  • tu viens d’avoir une discussion impactante avec quelqu’un.
  • en ce moment, tu vis des évènements positifs qui te donnent de l’énergie

Fais bien attention la prochaine fois que tu te sens motivé. Tu remarqueras que c’est très souvent lié à quelque chose qui vient de t’arriver. Tout comme les moments où au contraire, tu ne te sens pas motivé. Qui peuvent par exemple être quand :

  • tu viens de te disputer avec un proche
  • tu as écouté une musique triste ou regardé un film émouvant
  • tu as mal dormi

On a tous déjà dit au moins une fois « Je suis trop fatigué, je le ferai plus tard ». Ou encore « J’ai déjà fait beaucoup de choses aujourd’hui, j’ai bien mérité d’arrêter ». Et c’est donc le principal problème de la motivation.

Je vais t’expliquer.

homme motivé et discipliné qui fait du sport

La motivation est éphémère et difficilement contrôlable

Comme toutes les émotions, la motivation est éphémère et difficilement contrôlable. Je veux dire, on ne peut pas dire à notre cerveau d’être heureux 24h/24h et 7j/7, on est d’accord ? C’est pareil pour la motivation.

Je prends cet exemple, car c’est celui qui m’a le plus marqué il y a quelques années. Après avoir regardé une vidéo YouTube de motivation, il se passe plein de réactions dans ton cerveau. Ces réactions te donnent envie de tout casser dans tes objectifs. Mais plus le temps passe, plus ces réactions s’estompent. Et inconsciemment, cette motivation disparait petit à petit.

Ton enthousiasme concernant les projets que tu avais en tête s’estompe également. Tu commences à te poser des questions « est-ce que c’est vraiment une bonne idée ? », « je ne sais pas si j’en suis capable ? ». Et tu finis par abandonner ou repousser cette « merveilleuse » idée que tu venais tout juste d’avoir.

Hacker son cerveau ?

Alors le premier réflexe que j’ai eu quand je me suis rendu compte de cette volatilité, c’était de regarder une nouvelle vidéo de motivation dès l’instant où je me sentais moins motivé. Comme ça les réactions dans mon cerveau reprennent et je suis de nouveau prêt à tout écraser sur mon passage !

liste de vidéos de motivation sur youtube

Malheureusement, le cerveau ne se fait pas hacker comme ça mon ami…

Après avoir regardé la première vidéo, notre cerveau est passé d’un niveau de motivation 0 à un niveau de disons +800. C’est cet écart si important qui t’a donné la force et l’énergie pour passer à l’action maintenant. Quand ton cerveau commence peu à peu à perdre cette émotion, son niveau ne redescend pas jusqu’à zéro, mais plutôt à 500-600 (je n’ai aucune idée des nombres que j’utilise, mais c’est pour te l’imager 😅).

Donc en regardant une nouvelle vidéo de motivation, tu passeras de 500-600 à 800, donc l’écart est beaucoup moins important par rapport à la première vidéo, tu me suis ?

C’est comme si on proposait une augmentation de salaire de 500€ à quelqu’un qui gagne 1200 par mois. Il serait vraiment content. Alors que la personne qui a déjà un salaire mensuel de 50k € ne verrait presque pas de différence.

Donc la motivation, c’est de la M*** ?

Non, loin de là.

Je pense qu’elle a quand même un rôle primordial dans notre chemin vers le succès. Parce que sans motivation, je pense que nous n’aurions par exemple jamais été curieux de savoir ce qu’est le développement personnel ou le business en ligne, je me trompe ?

La motivation est nécessaire pour entreprendre des choses dans sa vie qui nous demandent des efforts.

Maintenant, il faut savoir profiter de ces moments de motivation pour mettre en place des choses pour nous protéger du moment où celle-ci aura disparu. Si tu travailles uniquement quand tu es motivé, alors tu ne travailleras pas beaucoup. Tes objectifs dépendront seulement de tes émotions et tu ne pourras pas avancer régulièrement, ce qui te garantira l’échec.

Et ces choses à mettre en place qui te permettent d’avancer même quand tu n’es plus motivé, c’est ce qu’on appelle la discipline.

homme qui court dans l'eau

Motivation et discipline : La puissance de la discipline

Contrairement à la motivation, la discipline n’est pas une émotion, mais un muscle. Et comme chaque muscle de ton corps, tu dois l’entrainer pour qu’il devienne plus fort. Définir la discipline est beaucoup plus simple que de définir la motivation :

La discipline, c’est de faire ce que tu dois faire, sans écouter tes émotions.

Depuis tout petit, on nous met dans le confort de « écoute tes émotions », « si tu ne le sens pas, ce n’est pas grave, tu as le temps… ». Et donc en grandissant, nous avons gardé cette habitude d’agir selon nos émotions et pas selon notre raison.

Or, comme je te l’ai partagé dans la partie précédente, les émotions sont incontrôlables. Si bien que si tu ne travailles que lorsque tes émotions te le permettent, alors ta croissance devient totalement imprévisible.

Reprenons les nombres (complètement inventés, je te l’accorde) de la partie précédente. Le gars qui travaille uniquement quand son niveau de motivation est au-dessus de 500 ira infiniment moins vite que le gars qui travaille même quand son niveau de motivation est à 0.

C’est ça la puissance de la discipline.

homme qui écoute trop ses émotions

Comment cultiver sa discipline

Dis comme ça, être discipliné semble facile. Il suffit de réussir à travailler même quand on n’en a pas l’envie.

En fait, ça parait toujours simple jusqu’au moment où tu dois travailler alors que tu es crevé. Si tu lis cet article, c’est certainement que tu es en forme et que tu as envie de réaliser tes objectifs et tes plus grands rêves. Maintenant, la prochaine fois où tu as encore du boulot prévu et que tu hésites à ne pas le faire parce que tu es trop fatigué, pense à moi et pense à cette discipline que tu es en train de développer. (tu peux même revenir sur cet article et y laisser un commentaire pour me dire si tu as réussi à ignorer tes émotions pour avancer sur ton boulot et ton objectif).

À chaque fois que tu ignores tes émotions et que tu fais des choses par discipline, il se passe trois choses incroyables :

Tu as une chose en moins à faire pour te rapprocher de ta destination

Imagine un peu : si chaque jour, tu fais cette dernière action, même minime. Tu auras ça de moins à faire le lendemain. Et tu pourras donc ajouter une tâche supplémentaire chaque jour. Viendra alors ce sentiment de te rapprocher de plus en plus de ton objectif. Ce qui te donnera énormément de confiance en toi et de satisfaction personnelle.

Tu habitues ton cerveau à ne pas écouter tes émotions.

Comme je te l’ai dit, la discipline est un muscle. Et de la même manière qu’avec tes biceps, la première fois que tu portes des haltères, tu galères. Ton corps ne comprend pas, tu n’as ni équilibre, ni force. Mais tu te forces et tu lui fais comprendre que tu VEUX soulever ces haltères. Alors au début, tu prends des poids légers, et petit à petit, ton corps s’adapte et tu peux augmenter les poids. C’est la même chose avec la discipline. Plus tu refuses d’écouter tes émotions, plus ton corps comprends que tu VEUX agir contre elles. Et moins il va essayer de te dissuader avec le temps. (Si tu comprends cette métaphore et que tu y penses à chaque fois que tu te sens « trop » fatigué, tu vas y arriver).

Tu augmentes naturellement ta capacité de travail

Par défaut, avec notre éducation, on a habitué notre corps à une certaine charge de travail chaque jour. Si bien qu’après un certain nombre d’heures, notre corps nous envoie des signes de fatigue et c’est là qu’on a l’habitude d’arrêter de travailler. Avec la discipline, peu importe les signes envoyés par notre corps, tant que notre travail n’est pas terminé, on le continue. Au début, c’est la chose la plus difficile à faire, mais plus tu t’entraineras, plus tu sauras continuer malgré la fatigue.

Après plusieurs semaines, si tu as su dire non à tes émotions, tu te sentiras beaucoup mieux et tu seras capable de repousser le moment où il faut que tu t’arrêtes. Et tout ça te permettra d’accomplir énormément plus de travail chaque jour.*

nathan de fini de jouer qui travaille malgré la fatigue motivation et discipline

Attention : Je ne te dis pas d’empiéter sur ton sommeil. Il est toujours très important que tu gardes un nombre d’heures de sommeil suffisant. Quand je te dis de réussir à travailler plus longtemps, c’est par exemple si tu as l’habitude, chaque soir, de te poser une heure devant la télévision ou les jeux vidéos. Ces activités sont inutiles et tu les fais parce que ton cerveau te dit que c’est ce qui va te déstresser et t’aider à récupérer. Dans ce cas-là, tu peux empiéter sur ces activités qui ne t’apportent rien, mais jamais sur ton sommeil, car c’est là que tu peux faire un burn-out.

Conclusion – Motivation et discipline : combinaison parfaite ?

Pendant longtemps, on disait des gens qui ne réussissent pas qu’ils manquent de motivation. Que leur motivation profonde de changer de vie n’était pas suffisante. Et donc ils ne faisaient pas ce qu’il faut pour y arriver.

Avec cet article, tu comprends maintenant que si. Motivation et discipline vont de paire.

La motivation, c’est l’étape initiale. Celle qui te fait taper du poing sur la table et qui te donne envie de tout changer dans ta vie. Les gens motivés achètent des formations, assistent à des séminaires et prennent un abonnement à la salle. Ils se disent que dès maintenant, leur vie va changer.

Le problème, c’est que personne n’est éduqué au fonctionnement du cerveau et du traitement des émotions. En sachant que ta motivation est éphémère, tu dois profiter alors de cette énergie pour mettre en place un programme. Un programme qui vise à te discipliner en vue de tes nouveaux objectifs.

Comprends tes émotions, comprends que tu ne peux pas te fier à elles pour avancer efficacement dans tes projets. Et mets en place des process quotidiens que tu dois accomplir peu importe ce qu’en dit ton cerveau.

Dis-moi en commentaire si tu veux que je te détaille davantage les actions à mettre en place pour devenir plus discipliné. Et t’assurer d’avancer concrètement sur tes projets peu importe ce que tu ressens.

A bientôt !

Le podcast de Matt Grapham qui m’a inspiré cet article :

 

Laisser un commentaire

Ensemble
vers le succès

Parce que crois-moi, tu n'es pas seul dans ce long voyage vers la réussite.

logo_blanc

© 2024 FINI DE JOUER Tous les droits réservés